• 1 commentaire
  • La ville de Cordoue (Córdoba en espagnol) est le chef-lieu de la province de Cordoue, une des huit provinces composant l'Andalousie, région du sud de l'Espagne. Le nom Andalousie est dérivé du mot arabe "Al-Andalous ", et est la marque même de l'influence musulmane qu'a connue cette région du VIIIe au XIIIe siècles.

    Ville de diversité, de raffinement, de connaissance et de tolérance, Cordoue s'est distinguée au cours des âges par ses savants, ses philosophes, ses écoles et ses monuments. Ces pages présentent un petit aperçu de la richesse culturelle et architecturale de cette ville, et j'espère qu'elles vous donneront envie de la connaître plus en profondeur.

    Peut-être est-ce l'histoire particulièrement riche de Cordoue qui vous fascinera le plus. Ou bien, comme moi, vous serez fasciné par son monument le plus célèbre, sa cathédrale-mosquée. Vous pourrez découvrir qui a été Averroès, et comment son œuvre a exercé une profonde influence sur la pensée chrétienne du Moyen Age. Une autre solution est de découvrir la ville en images, et de vous laisser captiver par son charme.

    Ier S. av. J.-C. -
    Ve S. ap. J.-C.
    Cordoue est une colonie romaine. Peu de vestiges témoignent de cette époque, on peut cependant toujours voir un pont et les restes d'un temple. Cordoue se trouvait à la tête de la plus riche des deux provinces de l'Espagne romaine : la Bétique.
     
    572Occupation par les Wisigoths. A cette époque, Cordoue devient une simple métropole provinciale, car c'est Tolède qui est la capitale de l'Espagne unifiée.
     
    711Conquête de la péninsule ibérique par les Maures. Cordoue est prise après un siège de trois mois. Un nouveau destin s'offre à elle.
      
    716La nouvelle provine d'Al-Andalous (Andalousie) est créée et son gouvernement s'installe à Cordoue.
     
    756 Abd al-Rahman Ier (fondateur de la dynastie omeyyade, descendant des califes de Damas) fait de Cordoue un émirat, capitale de l'Espagne maure.
    Cordoue va être ensuite pendant 250 ans l'un des centres économiques et intellectuels les plus grands au monde. Cordoue adopte la loi de l'Islam et l'arabe comme langue officielle.
     
    785 - 987Construction de la Grande Mosquée de Cordoue
     
    929Abd al-Rahman III établit le califat de Cordoue (apogée de la prospérité de la ville)
     
    XIe SiècleL'homogénie musulmane en Espagne commence à se désintégrer et Cordoue est au début de son déclin. Cordoue reste à la tête d'une des multiples unités provinciales créées à la chute du califat. Elle a perdu sa primauté politique et économique, et redevient une capitale provinciale.
     
    XIIe SiècleCordoue résiste la reconquête chrétienne. Elle vit cependant en paix dans la soumission à un pouvoir étranger. Deux philosophes se distinguent à Cordoue : le philosophe musulman Averroès et le penseur juif Maïmonide
      
    1236Cordoue est conquise par Ferdinand III de Castille et rattachée à l'Espagne catholique (incorporation dans le royaume de Castille). Grâce à la tolérance des rois chrétiens, Cordoue abrite à l'époque toujours des musulmans et des juifs, même si de nombreux musulmans émigrent ou sont convertis. De nombreux monuments mudéjars (édifices chrétiens fidèles pour l'essentiel aux formes et techniques de l'art musulman) sont bâtis dans la ville et la région.
    Dès la reconquête, la Mosquée est devenue Cathédrale.
      
    1492Les Juifs sont expulsés d'Espagne. Grenade enfin prise, l'Islam espagnol est terminé. Dans cette Espagne chrétienne et unifiée, Cordoue reste la capitale provinciale d'un riche pays agricole. Le style mudéjar se propage souvent dans les palais et les maisons. 
     
    1523Début des travaux pour construire la Cathédrale Sainte à l'intérieur de la Mosquée sous Charles Quint
     
    1808Guerres Napoléoniennes : Cordoue est mise à sac par les Français


    1 commentaire
  • Le pouvoir musulman en Espagne était tolérant mais c'était néanmoins une théocratie. Son droit de gouverner était un don de Dieu et par conséquent, indiscutable et absolu. Cordoue a été la capitale de la théocratie pendant trois siècles. Il s'en suivit que sa mosquée (mezquita), était le bâtiment le plus important d'Espagne à cette époque. Vous pouvez voir une vue intérieure de la mosquée de Cordoue à gauche ci-dessous et à droite une vue de sa cour intérieure avec le clocher rajouté par les Espagnols qui y ont aussi construit une cathédrale au 16ième siècle.

    La Sainte Cathédrale de Cordoue est certainement son monument le plus célèbre et le plus extraordinaire dans l'architecture islamique.

    Son histoire est des plus complexes, et le plan du monument montre bien son évolution à travers les époques.

    Initialement, le monument était une mosquée érigée par Abd-el-Rahman I sur l'emplacement d'une basilique chrétienne (sa construction débuta en 786). La Grande Mosquée connut des agrandissements successifs, d'abord sous Abd-el-Rahman II, puis sous El Hakam II, et finalement sous Al Mansour. Suite à la reconquête chrétienne de Cordoue en 1236, une cathédrale fut bâtie à l'intérieur de la mosquée au XVIe Siècle (début des travaux en 1523), dont le transept a été construit sur une partie des extensions d'Abd-el-Rahman II et d'Al Mansour. Cette cathédrale abrite toujours des offices de nos jours.

    De ces évolutions architecturales résulte un monument unique et fascinant, à l'architecture variée mélangeant les styles hispano-musulmans, gothiques, renaissance et baroques. Quand on pénètre dans le monument, on se pose donc sans cesse la question : est-ce une mosquée ou une cathédrale ?

    Prenons par exemple la tour de la cathédrale, qui surplombe la cour des orangers. Le minaret de l'ancienne mosquée est toujours conservé à l'intérieur !

    L'intérieur de la cathédrale est également impressionnant.  On ne dénombre pas le nombre de colonnes et d'arcades de l'édifice principal, ainsi que la diversité des matériaux utilisés (pierre blanche, brique rouge, marbre).

    La décoration de l'édifice montre à la fois des décors végétaux et géométriques typiques de l'art hispano-maghrébin (les musulmans n'ont en effet pas le droit de représenter de figures humaines) et des statues qui appartiennent à l'époque chrétienne. 


    8 commentaires
  • La ville romaine de Corduba, fondée en 169 avant JC, est devenue la capitale de l'Espagne musulmane dès son début en 711 jusqu'à la désagrégation du Califat de Cordoue en 1031. Au 10ième siècle, elle était la plus grande ville de l'Europe Occidentale avec une population de 100 000 habitants, une université, des bibliothèques, de belles mosquées, des jardins et des bains publics.

    La Puerta de Almodóvar, qu'on voit ici, donne accès au grand quartier juif où ceux-ci ont prospérés sous le règne musulman. À l'apogée de Cordoue, les juifs étaient reçus à la cour musulmane et recevaient un meilleur traitement que celui que les Palestiniens subissent aujourd'hui aux mains des Israéliens! La tolérance de la théocratie musulmane s'appliquait aussi aux chrétiens qui, cinq siècles plus tard, institueront l'inquisition et persécuteront les juifs et les musulmans au nom de Dieu.


    votre commentaire
  • Non loin de la mosquée-cathédrale, se trouve l'Alcazar des Rois, construit en 1328, un siècle après l'annexion de Cordoue par la Castille en 1236. Beaucoup de musulmans ont quitté Cordoue pour Grenade pendant ce siècle là mais la plupart des juifs sont restés jusqu'à leur persécution au 14ième siècle


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique